Cette question fatidique revient dans toutes les émissions économiques, dans toutes les interviews des experts de l’économie et des marchés financiers depuis quelques mois et pour le moment personne n’arrive à y répondre précisément. Tout ce que vous devez savoir à ce sujet !

Qu’est-ce que c’est le « bitcoin » ?

Tout le monde ne parle que de ça depuis le début de l’année même s’il a été lancé en 2009. Tout le monde n’a que ce nom à la bouche. Le bitcoin est une cryptomonnaie, une monnaie virtuelle qui ne valait que 1000 dollars l’unité au début de cette année et qui vient de passer la somme folle des 8000 dollars et certains experts affirment même que sa valeur va dépasser les 10 000 dollars d’ici la fin de l’année.

Tout le monde se rue sur le bitcoin, tout le monde en veut, tout le monde veut investir même de grands groupes, des fonds d’investissements tellement puissants qu’ils pourront faire la pluie et le beau temps sur ces marchés et le faire couler en deux clics seulement.

Contrairement à une monnaie privée, une monnaie d’un état, on ne pourra pas continuer à faire des bitcoins à l’infini ce qui l’empêchera de perdre toute sa valeur. A terme, le nombre de bitcoins sera de 21 millions et pas un de plus !

Autre petit avantage du bitcoin, c’est que vous pouvez tout faire avec. Vous pouvez acheter des biens et des services, payer votre pizza, acheter une Lamborghini ou un appartement à Dubaï mais aussi les conserver dans votre portefeuille ou spéculer avec. Vous pouvez faire tout, vraiment tout et en toute liberté et transparence. Toutes les transactions sont ultra-sécurisées mais transparentes. Il n’y a pas de secret bancaire avec le bitcoin.

Et cette folie peut-elle s’arrêter ?

Axel de Tarlé chroniqueur et journaliste spécialisé dans le domaine économique sur Europe 1 a essayé de répondre à cette question. Pour lui, il ne fait aucun doute que le bitcoin que cette flambée soudaine et extrême porte tous les stigmates d’une bulle spéculative qui ne va pas tarder à éclater, un peu comme la bulle Internet dans les années 2000.

A l’heure actuelle, les investisseurs achètent des bitcoins dans le but de les revendre plus chers sans rien faire avec comme pour toutes les bulles. Pour le moment, les Etats ne disent rien et ne donnent pas leur avis sur la question. Ils risquent de s’y mettre tous en même temps et de sévir, de l’interdire ou d’en réglementer l’usage ce qui va faire couler le cours ou donner lieu à de l’évasion fiscale.

Pour lui, il est clair que ça ne va pas continuer longtemps comme ça et que comme toutes les folies, la chute risque de faire très mal surtout pour les petits investisseurs qui seront les plus impactés dans leurs économies, dans leur budget car certains misent tout sur le bitcoin.

Personne ne sait ce qu’il va se passer dans les semaines ou mois à venir pour le bitcoin, pour sa valeur mais le mieux est de vendre ou du moins d’en garder le moins possible afin de se prémunir un peu surtout si vous avez pas mal de bitcoins et que cela représente une grande partie de votre capital.